Archives de illustration

Shamballah-ballah, Shamballah-ballah, nanana…

Posted in les portes de shamballah with tags , , , , , on 13 décembre 2011 by taranzano

Allez, juste pour le fun, quelques images de Shamballah (Tome 3).
Non, non, c’est cadeau, ça me fait plaisir!

Dernière ligne droite!

Posted in les portes de shamballah with tags , , , , , , , on 2 juillet 2010 by taranzano

Voilà, je peaufine les dernières planches du tome 3… Sprint final, et c’est dans la boîte! Je vous redonnerai des nouvelles avant la sortie de l’album.

D’ici là, voilà une planche et une case couleur:

Bonnes vacances pour ceux qui en prennent!

Un peu de couleur!

Posted in boulots divers with tags , , , on 17 octobre 2009 by taranzano

Eh oui, comme je ne fais que le noir et blanc sur « Shamballah », ce blog manque un peu de couleurs. En voilà avec des illustrations diverses, pour un festival dans les Vosges:

et pour un calendrier Michelin:

Pour cette image, j’avais d’abord imaginé un univers un peu « Steampunk »…

…que j’ai transformé en quelque chose de plus futuriste à la demande du client:

2 cases

Posted in les portes de shamballah with tags , , , , , , on 7 septembre 2009 by taranzano

Pour démarrer la semaine, voilà deux autres cases du tome 3, toujours dans la même séquence, qui se passe à Central Park; ça fait du bien de dessiner un peu de verdure!

enfin, de la verdure en noir et blanc, c’est un peu relatif quand même…

A bientôt!

Une BD pour Arianespace

Posted in boulots divers with tags , , , , , , , , , , , , , on 3 septembre 2009 by taranzano

Voilà un des boulots que j’ai fait dernièrement; d’abord une planche-affiche qui a servi pour une expo, retraçant la conquête de l’espace et l’histoire d’Arianespace (ça fait beaucoup pour une planche, me direz-vous!); scénario/découpage de Raphaël Jansem, couleur de myself:

suite à ça, on a fait un mini-album de 15 planches en format A5, toujours avec Jansem au scénar, et Pascal Nino aux couleurs, voilà des extraits:





évidemment, tout ça ne fait pas avancer Shamballah, mais ça
me permet d’expérimenter des techniques (couleurs directes/ordi pour l’affiche, encrage light pour l’album. Les nostalgiques éclairés reconnaitront (ou pas) Yves Mourousi et Michel Chevalet.

A+!