Archives de bd

Projet refusé: Blake et Mortimer!

Posted in boulots divers with tags , , , , on 20 février 2017 by taranzano

B&M-encrage

B&M-couleurs

Eh oui, figurez-vous que j’avais tenté le coup de proposer à l’éditeur attitré un projet d’album de nos deux gentlemen Belgo-British; j’avais même réussi à embarquer mon pote Thierry Lamy, scénariste de talent (et de Skraeling, entre autres), dans cette improbable barcasse. A partir des idées que je lui avais proposées, il nous avait pondu un bijou de synopsis (et quelques planches découpées) avec pleins de morceaux de bonne grosse SF dedans. Parce que Blake et Mortimer, pour moi, c’est avant tout de la GROSSE SF rétrofuturiste!

soldats

Avions

machines

Base-lunaire

officier

Projet vénal et intéressé me direz-vous? Certes, le fait que la série se place en tête des ventes à chaque nouvel album n’était pas complètement étranger à notre motivation; mais il se trouve que je suis aussi un grand admirateur du travail de Jacobs. Je me rappelle parfaitement ma toute première lecture, à 8 ou 9 ans du « Secret de l’Espadon »: l’endroit précis du jardin de ma grand-mère où je me trouvais, la lumière qui déclinait, rendant la lecture difficile, la fascination pour les incroyables destructions qui ouvrent l’album, le violent désir de revanche contre l’Empire Jaune que je partageais avec les personnages…

5encrage

5couleur

Et à chaque fois que je relis un Jacobs, la magie opère, associée maintenant à un décorticage plus professionnel de son travail : construction de l’intrigue, maîtrise du suspense et du mystère, souci du détail associé à une stylisation extrême, équilibre parfait dans la composition de chaque image et de chaque planche, présence des personnages, justesse des attitudes et nervosité contrôlée de l’encrage.

Qui ne tente rien n’a rien! Bon, en l’occurrence, on a tenté mais on n’a rien eu quand même… mais on s’est bien amusé à prolonger ce rêve d’enfance!

recherches-persos-2

Ils en parlent

Posted in L'Iliade, les portes de shamballah, On en parle with tags , , , , , , , , on 25 janvier 2017 by taranzano

Un petit bilan, quelques mois après la sortie de l’Iliade; les retours sont dans l’ensemble très positifs, et la série a été très bien accueillie par le public. Déjà la troisième réédition! Un kif personnel, voir l’image ci-dessous:
15 09 16
Bon, c’est juste sur Amazon, le temps d’une journée, et OK je me la pète un peu… Mais pour une fois que je suis number one, j’ai le droit! Et quand je dis que je suis number one, c’est une façon de parler, il s’agit vraiment d’un travail d’équipe, je ne suis qu’un maillon de la chaîne.

Un florilège des critiques:

Sur Sceneario.com:

« La narration est très bien aérée, avec ce qu’il faut de dialogues, d’action, on comprend tout à fait les enjeux et les diverses manigances ! C’est parfait !

Graphiquement, c’est du travail plus qu’honnête. Les décors, les détails vestimentaires, les différents portraits proposés dans ces planches sont extrêmement précis et subtiles. Pierre Taranzano nous propose un excellent album, remarquablement mis en couleur par Bruno Stambecco.

Ce qui aurait pu être un exercice un peu casse gueule se conclue par un très beau premier volume, que je vous conseille vivement! »

Sur BD-Gest:

« les séquences s’enchaînent facilement et il est finalement aisé de (re)plonger dans ce mythe universel et de se laisser porter par la fluidité de la narration et le rythme assez élevé, la scénariste ne s’embarrassant pas d’éléments trop complexes.

Sous la direction artistique (création de l’univers graphique et des story-boards ainsi que supervision des différents crayonnés pour maintenir une certaine homogénéité) de Didier Poli, Pierre Taranzano délivre un dessin réaliste certes attendu sur ce genre de récit, mais dont il est difficile de nier l »efficacité lorsqu’il faut composer avec les nombreux personnages et faire ressortir le caractère épique de l’aventure. »

Sur BD-Theque:

(extraits de 3 avis)

« Objectivement cet album est une franche réussite. Le dessin de Pierre Taranzano est stupéfiant de part son trait fin d’une grande richesse, certaines de ses compositions en double page sont à se taper le cul par terre et nul doute que l’apport de Didier Poli à la conception graphique n’y est pas innocente. »

« Ici encore, j’aime le dessin qui possède une similitude avec celui de Prométhée et la boîte de Pandore, il est peut-être plus costaud. Et là aussi, Clotilde Bruneau réussit du beau travail en adaptant cette guerre de Troie et en déroulant les épisodes connus : les origines du récit, la pomme de Discorde, le jugement de Pâris, la colère d’Achille, l’orgueil du fier Agamemnon… »

« Le récit est fidèle à celui d’Homère. Comme lui il ne raconte pas la Guerre du Troie du début à la fin mais seulement une période précise peu de temps avant sa fin. Les auteurs font quand même le choix d’ajouter quelques flash-back permettant d’expliquer mieux la situation et notamment, pour ce qui est du premier tome, toute l’histoire autour de la Pomme de Discorde qui fut le véritable déclencheur de ce qui allait devenir le conflit entre Troyens et Achéens. En ce sens, la complexité des relations entre Dieux et comment ils manipulent les hommes pour parvenir à leurs fins est très bien rendue. C’est intelligent, bien raconté, clair et bien rythmé. »

Sur Forty Five Weeks:

« Le dossier de presse m’avait déjà séduite, la lecture des deux premiers albums a fini de me convaincre : pour moi c’est une réussite. J’ai effectivement eu l’impression d’un scénario souhaitant respecter les sources antiques, sans « pollution hollywoodienne », ainsi que l’exprime Luc Ferry (à l’origine de la collection). D’autre part, les costumes et accessoires sont représentés d’une façon conforme aux découvertes archéologiques (…)

L’ensemble forme, à mon goût, un parfait mélange de réalisme et de magie. Bref, bonne pioche ! »

Sur France net infos

« Les deux bandes dessinées sont plaisantes à découvrir et à lire, pour suivre ces dieux ou ces héros de la mythologie, qui font partie de la culture générale. Une approche ludique, sous ce format plaisant qui parlera à tous, petits et grands. Une fascination qui n’en finit pas pour ces mythes et ces différents récits fondateurs qui s’emparent ici, plutôt bien, de la bande dessinée. »

Sur Izneo

« L’histoire est très bien racontée. Les dessins sont très beaux. On a même droit à des explications supplémentaires en fin d’albums, pour compléter nos connaissances. On voit ce qui se passe aussi chez les dieux, qui se font la guerre entre eux, avec un Zeus qui se trouve au milieu de toutes les querelles. Mais l’histoire n’est pas terminée. Vivement la suite. »

Sur l’Avis Indépendant:

« Ceux qui sont fans de la mythologie grecque retrouveront des images magnifiques.
En couverture intérieure, on peut y lire les différents dieux et déesses grecs.
C’est une manière plutôt agréable de découvrir une œuvre majeure.
Ouvrage bien illustré et agréable à lire, un moyen facile de se cultiver. »

Sur Unidivers:

« N’allez pas chercher plus loin si vous souhaitez faire un cadeau intelligent à vos chères têtes blondes : cette collection, destinée à se développer, répond à vos attentes. L’exactitude historique est, sous tous ses aspects, rigoureusement respectée. »

Et même sur Historia:

« Très fidèle au texte original, le scénario ne raconte pas l’ensemble de la guerre de Troie, mais se focalise sur la querelle des chefs grecs et la colère d’Achille. En revanche, le dessinateur a dû opérer des choix autant esthétiques qu’historiques, car les poèmes homériques intègrent des éléments anachroniques entre eux – et on ne sait toujours pas vraiment quand s’est déroulée cette guerre, ni même si elle a eu lieu. Les hommes qui s’affrontent ont plus ou moins l’apparence de guerriers du IIe millénaire av. J.-C. – certains arborent même ces casques de cuir couverts de défenses de sanglier décrits par Homère et retrouvés lors de fouilles. »

Et en bonus, une chroniques très positive aussi du tome 4 des Portes de Shamballah, sur Sceneario.com:

« Force est de constater que ce dernier tome garde toute sa puissance mystique et nous livre, au travers d’un travail aiguisé sur l’interpénétration de différentes époques, une équipée fantastique énergique, portée par une intrigue prégnante (…) La prestation picturale de Pierre Taranzano sur cet album reste à la hauteur des opus précédents. Œuvrant dans un réalisme très agréable et bien inspiré, son dessin met en avant un message clair, dynamique à souhait et découpé adroitement. On saluera tout particulièrement ses planches en couleurs directes où il représente le monde éthéré et celles avec des aplats de noir qui suscitent bien des sensations (le rituel d’invocation d’Aïfass par exemple). »

Des nouvelles

Posted in les portes de shamballah with tags , , , on 3 novembre 2016 by taranzano

Suite à un petit problème de distribution indépendant de notre volonté, la parution du tome 4 des Portes de Shamballah est repoussée d’une semaine, il sortira donc le 10 novembre. Et pourtant il est là il existe, il vit, il est beau, il est frais… La preuve:
hebergement d'image

hebergement d'image

Une photo de groupe avec ses grands frères:

hebergement d'image

Photos réalisées sans trucage (mais avec une webcam toute pourrie).

Quand on termine un bouquin, en général il est 6h du matin, on est crevé, on a plutôt envie d’aller se coucher que de savourer l’instant. Et très vite, on passe à autre chose. Quand on présente le livre en dédicace, c’est agréable bien sûr mais le plus souvent, les gens ne l’ont pas lu (c’est logique), alors on parle de tout et de rien; c’est le plaisir de la rencontre qui domine. Le seul moment où l’on peut vraiment se vautrer voluptueusement dans la satisfaction du travail accompli, c’est quand on reçoit l’album à la maison, qu’on le tient dans les mains, qu’on le feuillette, qu’on le lit, qu’on le décortique. C’est émouvant… Et d’autant plus quand cet album clôt une série commencée il y a bieeeeen des années.

Un cycle s’achève, une page se tourne; il est temps de descendre du bateau, le voyage sur le Fleuve Jaune est terminé. Satisfaction ET mélancolie… Mais les Portes de Shamballah s’ouvriront encore!

Info importante, le tome 3 qui était en rupture de stock depuis quelques temps, a été réimprimé, il sera disponible en même temps que le 4, sans le cahier de femmes à poil à la fin, si vous ne l’avez pas eu tant pis pour vous! (mais bonne nouvelle pour les mères de familles qui pourront l’offrir à leur progéniture sans scrupule)

Shamballah 4, la bande annonce!

Posted in les portes de shamballah with tags , , , , , , on 18 octobre 2016 by taranzano

Je peux enfin vous donner une date de parution officielle pour le tome 4 des Portes de Shamballah: ce sera le 3 novembre! Je sais que certains l’attendaient depuis longtemps, mais on ne s’est pas fichu de vous: pour finir en beauté, voilà un album bien copieux de 54 planches… Fallait bien ça!
Voilà la bande annonce faite maison par notre camarade Cyril Romano, sur des musiques de All My Faults et In The Wild qui envoient bien:

On se retrouve à la Fête du livre de Toulon pour les premières dédicaces!
Pour info, le festival de Trets est annulé, pas de Trets, donc.

Des nouvelles!

Posted in boulots divers, L'Iliade, les portes de shamballah with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on 19 août 2016 by taranzano

Salut tout le monde! Il faut que je vous donne un peu de nouvelles, depuis le temps (c’est plus un dépoussiérage qu’il faut à ce blog, c’est carrément de l’archéologie!)… Alors ceux qui me suivent un peu sur fesse de bouc savant que j’ai commencé un nouveau projet chez Glénat, qui s’inscrit dans la collection sur la mythologie, « La sagesse de mythes », avec Luc Ferry en superviseur.

Il s’agit de l’adaptation en BD de l’Iliade d’Homère, c’est à dire l’histoire de la guerre de Troie (enfin, une partie de la guerre). Autant dire un mythe fondateur de notre civilisation, qui a passionné les foules sans discontinuer jusqu’à notre époque, maintes fois adapté, détourné, parodié… De la fantaisie héroïque comme on n’en fait plus, et aussi une période historique (-1200 grosso modo) aussi passionnante à découvrir et à dessiner qu’elle est généralement mal connue du grand public (moi y compris bien sûr, jusqu’à ce que je mette le nez dedans). Fin bref, je m’éclate bien!

Le scénario a été habilement ficelé par la talentueuse Clotilde Bruneau, sous l’oeil bienveillant et expert de Luc Ferry, donc; l’excellent Didier Poli s’est chargé du story-board et du design de certains personnages (ceux qui sont récurrents à toutes les séries de la collection, c’est à dire principalement les dieux), tandis que Bruno Tatti, alias Stambecco, a ajouté les couleurs magnifiques, épiques et picturales dont il a le secret.

Voilà la couverture réalisée par le remarquable Frédéric Vignaux (qui signera toutes les couvs de la collection):

partage photos

Et quelques images, histoire de planter le décor:

partage photos

partage photos

Ensuite, une bonne nouvelles pour les lecteurs de Shamballah: le quatrième tome, qui clot (enfin) le premier cycle sortira en septembre (pas de date plus précise pour l’instant). Mystérieusement intitulé « Le Dragon Vert », il est comme toujours co-scénarisé par les inénarrables Axel Mazuer, Cyril Romano et moi-même, et superbement mis en couleur par l’irremplaçable Andres Mossa. Même punition, même motif, voilà la couv et quelques images:

partage photos

partage photos

partage photos

partage photos

Je vous entends d’ici: Comment? Quoi? Fin de « cycle »?? Rassurez-vous, c’est vraiment la fin de cette partie de l’histoire, avec un vrai dénouement et vous aurez les réponses à vos questions!; on laisse juste quelques portes ouvertes pour la suite, quelques énigmes en suspens… Eh oui, sachez qu’en lisant le premier tome, vous en avez pris pour perpette, c’est comme ça! On a prévu dès le départ une saga qui s’étendra jusqu’à notre époque.

Vous pouvez voir plus d’images des 2 séries (notamment les mises en couleur) sur ma page Facebook

Autre boulot récent, une illustration pour le maxi de Rockin Squat, « Le Prix »; un grand plaisir de bosser à nouveau (après le clip « Bon Appétit) pour ce grand bonhomme du rap français, qui n’a jamais sacrifié son intégrité à la notoriété:

partage photos

Le très beau clip du morceau:

Dernière chose, je serai au salon du livre de Fuveau les 3 et 4 septembre. Malheureusement, je n’aurai pas l’Iliade, et je ne suis pas sûr d’avoir le Shamballah non plus… Mais j’aurai pas mal d’autres dates de dédicaces par la suite, je publierai l’agenda très bientôt.

Et c’est promis, je donnerai plus de nouvelles prochainement, à commencer par tout ce qui m’a occupé ces derniers temps, et qui m’a tenu éloigné de mon clavier et de ce blog.

Illustrations

Posted in boulots divers, Les Thanatonautes with tags , , , , , , , , on 13 octobre 2014 by taranzano

Bonjour bonsoir, voilà quelques petits dessins; d’abord 2 illustrations pour des romans de SF, réalisées avec mon excellent camarade Xoth Morello:
Partage photo gratuit

stocker des photos

Une affiche pour le festival BD de Moustiers-Sainte-Marie (avec et sans texte):

Partage photo gratuit

Partage photo gratuit

Une affiche pour un spectacle Sons et Lumières sur Jeanne d’ARc, à Domrémy:

Partager des photos

Et enfin, lasse mais non lisse (comme disent les Serbo-Croates), la couverture en cinémascope du coffret Thanatonautes, à paraitre le 29 octobre (et donc je devrais l’avoir pour le salon de Trets):

stocker des photos

Encore des intervious:

Posted in On en parle with tags , , , , , , , on 21 avril 2014 by taranzano

Ou intervioux? Je sais plus comment on écrit…
Une pour France Bleu Périgord
Une autre pour L’autre Monde, une émission de radio diffusée sur les ondes du 90.90 Fm en Indre et Loire le jeudi de 21h30 à minuit et en direct sur internet.

Mise à jour:
Une de plus! J’y suis pour rien, celle-là est assez ancienne mais elle n’apparaît que maintenant, elle est sur Planète BD (enfin à partir du 24 avril)

Pierre Taranzano en interview pour planetebd.com par Planetebd